La Boîte à Bijoux (Télémag)

Article | Publié le 27 septembre 2017

Jocelyne Rouleau
Jocelyne Rouleau
Gemmologiste Diamantaire


Transportons-nous maintenant à l’étage où je vous ferai découvrir une gemmologiste, Madame Jocelyne Rouleau.

Je vous dirais que ce n’est pas très connu la gemmologie. Je suis gemmologiste diamantaire diplômée, je suis diplômée de l’Association de Grande-Bretagne et de l’Association Canadienne de gemmologie. Je me spécialise donc dans l’identification et l’évaluation des pierres de couleurs et des diamants; habituellement les pierres et les diamants nous sont présentés sur des bijoux, donc par ricochet, je me suis spécialisée dans l’évaluation des bijoux.

Il y a quelques gemmologistes quand même dans la région de Québec, mais on n’est pas beaucoup : au Québec, même pas une centaine. Dans la région de Québec, je vous dirais que je suis la seule à me spécialiser dans les bijoux de succession. Tout ce que vous voyez ici a déjà eu un propriétaire. Des fois, c’est récent : on offre toute une gamme de bijoux contemporains, mais on a aussi des bijoux anciens, on a même des antiquités. Pour pouvoir s’appeler « antiquité », il faut au moins que ça ait cent ans et on a des bijoux ici à partir de 1860, des fois même 1850. Il arrive une fois de temps en temps que la cliente, parce que c’est beaucoup des femmes qui s’achètent des bijoux de succession, alors la cliente règle la facture, puis elle me dit : « maintenant racontez-moi l’histoire, d’où ça vient, qu’est-ce qui s’est passé? » Et ça ajoute. Et quand c’est un bijou très ancien et que je suis sûre de l’histoire, ça m’arrive même d’écrire l’histoire, parce que ça fait partie du bijou. Quand la cliente le léguera à sa fille et sa petite-fille et tout et tout, chacun pourra profiter de l’histoire, la vraie histoire.

Racontez-nous, un petit peu, lors d’une succession par exemple… Ils vous appellent? Je crois que c’est uniquement sur rendez-vous?

Oui c’est sur rendez-vous. Souvent c’est par les notaires, parce que les gens ne savent pas trop quoi faire avec leurs bijoux de succession, les gens vérifient dans les pages jaunes comme tout le monde, sont référés à nous aussi par des gens qui nous connaissent, on prend un rendez-vous. Je dois évaluer les bijoux. Quand c’est un dossier de succession, je demande toujours à deux exécuteurs testamentaires d’être là pour ne pas qu’il y ait de controverse. Ensuite, on aide les gens à faire des lots, parce qu’on fait aussi des évaluations dans le but de partage, on veut des lots équitables, s’il y a trois sœurs, il faut que les trois reçoivent à peu près la même valeur. Quand il y a des bijoux à vendre, quand c’est un bijou qui est vendable à La Boîte à Bijoux, donc qui est en parfait état ou qui peut être restauré facilement, car moi je suis contre le fait que l’on fasse fondre l’or pour faire autre chose quand le bijou est en état d’être vendu. On fait fondre notre patrimoine quand on refait nos bijoux, c’est si malheureux.

Et c’est important comme vous le dites. Souvent, quand les gens reçoivent en héritage un quelconque bijou, ils ne savent pas quoi en faire.

Et c’est là que les gens pensent à faire remodeler les bijoux. Dites-vous que les bijoux font partie du patrimoine matériel, au même titre que les meubles, ou que la porcelaine, l’argenterie ou une lampe dont vous avez hérité. Alors il faut éviter, quand le bijou est portable. Quand le bijou est vraiment dans un état lamentable, des fois on n’a pas d’autre choix que de le faire fondre, mais on ne vise pas ça.

Non c’est certain.

Moi je dirais aux gens, si vous avez le goût de voir des choses différentes, justement à prix très abordable, parce qu’il faut être honnête, quand un bijou a déjà été porté, il ne peut pas se vendre le prix du neuf quand on parle de bijoux contemporains. Donc, avant de faire vos achats, venez vérifier, vous pourriez avoir de belles surprises.

Vous êtes très gentille madame Rouleau et j’espère que les gens vont venir, vous êtes également un « petit bijou ».

Ça a été un plaisir Bianca! Merci, c’est très gentil à vous!